Actualités

12 AOUT: JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE

14 août 2014

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE 2014

LE TCHAD A CELEBRE L’EVENEMENT DANS L’ALLEGRESSE

 

Le Tchad à l’instar des autres pays du monde a célébré le mardi 12 Août 2014 ,la Journée Internationale de la Jeunesse, placée cette année sous le thème « La santé mentale, c’est important ». La cérémonie officielle de célébration présidée par le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulaye Ngardiguina entouré du Représentant de l’UNFPA, M. Mamadou Dicko, a regroupé au Centre Culturel Al Mouna de N’Djamena plusieurs jeunes en provenance de tous les quartiers.

 

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE 2014

LE TCHAD A CELEBRE L’EVENEMENT DANS L’ALLEGRESSE

 

Le Tchad à l’instar des autres pays du monde a célébré le mardi 12 Août 2014 , la Journée Internationale de la Jeunesse, placée cette année sous le thème « La santé mentale, c’est important ». La cérémonie officielle de célébration présidée par le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulaye Ngardiguina entouré du Représentant de l’UNFPA, M. Mamadou Dicko, a regroupé au Centre Culturel Al Mouna de N’Djamena plusieurs jeunes en provenance de tous les quartiers.

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire Général de la Coordination des Réseaux des Jeunes du Tchad (CRJT), a rappelé que la Journée Internationale de la Jeunesse est une initiative de prise de conscience desjeunes, qui interpelle la communauté nationale et internationale afin de les aider à les accompagner dans la résolution des problèmes qui leur sont spécifiques notamment dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la création des emplois.

 

De gauche à droite le Président du CNJC, le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le Représentant de l’UNFPA et le Secrétaire Général du CRJT

Le second orateur, le Président du Conseil National Consultatif des Jeunes (CNCJ), a dans son allocution souligné que le thème de cette année interpelle tous les jeunes du monde entier, en particulier ceux du Tchad. Il a ensuite ajouté que la défense des intérêts de chaque jeune n’est possible que si tous les jeunes agissent ensemble dans le respect strict des textes de la République en vigueur. Le Président du CNCJ a également mis à profit l’opportunité que représente cette Journée pour demander au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et au Ministère de la Santé Publique, de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale de trouver des solutions adéquates aux jeunes malades mentaux qui ont besoin des conditions appropriées pour leur réinsertion dans la société.

Dans son discours, le Représentant de l’UNFPA, M. Mamadou Dicko, a démontré d’entrée de jeu que le Tchad est un pays peuplé en majorité des jeunes étant donné que les moins de 15 ans représentent 48% de la population soit un tchadien sur deux. De ce fait, c’est une forte potentialité qui judicieusement exploitée contribuera de manière déterminante au développement du pays. D’où la nécessité d’investir dans la jeunesse tchadienne comme partout ailleurs. C’est pourquoi, pour illustrer son propos, le Représentant de l’UNFPA a cité quelques extraits de la déclaration de circonstance de Dr Babatunde Osotimehin, Directeur Exécutif de l’UNFPA :

« Passer de l'adolescence à l'âge adulte en toute sécurité et en bonne santé est un droit dont chaque enfant doit pouvoir jouir. Être en bonne santé ne signifie pas simplement ne pas être malade, mais aussi vivre dans un bien-être physique, mental et social complet. Un élément essentiel de ce bien-être consiste à être en mesure de réaliser pleinement son potentiel, à faire face aux difficultés de la vie, à développer de bonnes relations, à travailler de manière productive et à participer pleinement à la vie de la société. Pourtant, la santé mentale des jeunes est l'objet de très peu d'attention, et il en résulte que la dépression est la principale cause de handicaps et que le suicide est l'une des principales causes de décès chez les jeunes à travers le monde. À l'occasion de la Journée Internationale de la Jeunesse, nous déclarons que « La santé mentale, c’est important. L’UNFPA travaille avec plus de 150 pays et territoires à travers le monde pour garantir que les adolescents et les jeunes aient les connaissances et les compétences et bénéficient des services qui leur permettent d'exercer leurs droits, de comprendre leur corps et de prendre des décisions éclairées à propos de leur santé et de leur bien-être. Grâce à l'initiative Action for Adolescent Girls (Action pour les adolescentes), nous sommes focalisés sur leur santé, leur sécurité, leur éducation, leur engagement et leur autonomisation. Lorsque les adolescentes ont le savoir, l'amour-propre, la confiance en elles-mêmes, les amis, les mentors et les services de santé dont ils ont besoin, ils sont davantage en mesure d'exercer leurs droits. Surtout, nous veillons à ce que les voix et les priorités des jeunes soient incorporées aux plans et politiques de développement ».

 

Le Représentant de l’UNFPA prononçant son allocution. A sa droite, le Ministre de la Culture de la Jeunesse et des Sports

Le dernier orateur, le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, a rendu un hommage aux Nations Unies pour l’initiative prise d’instituer une Journée Internationale de la Jeunesse, pour magnifier ce que sont les jeunes et ce qu’ils représentent. L’émergence à laquelle aspire le Tchad commande l’implication active, effective et dynamique de cette couche de la population. La contribution des jeunes à ce chantier de la refondation de la nation est attendue de manière déterminante. C’est pourquoi, le Ministère de la Jeunesse et des Sports s’est employé à mettre sur pied un programme global allant dans le sens de l’épanouissement des jeunes. La mise en œuvre requiert l’appui de tous notamment des partenaires. Ainsi, le Ministre Abdoulaye Ngarndiguina a relevé que les actions de son département appuyées par l’UNFPA sont très précieux surtout dans le domaine de la promotion de la Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes y compris la prévention du VIH/SIDA.

 

Photo de famille à la fin de la cérémonie

 

Bintou Kachalla Kasser

Assistante à la Communication

UNFPA/Tchad