Actualités

GRANDE FETE DE FIN D'ANNEE SCOLAIRE 2016 DU LYCEE FEMININ DE N'DJAMENA

1 Juin 2016

Les adolescentes et jeunes filles du Lycée Féminin de NDjaména sont désormais outillés pour parler librement des questions liées à leur sexualité. Elles l'ont démontré lors de leur fête de fin d'année qui s'est déroulée ce 1er Juin 2016 avec l'appui de l'UNFPA. La cérémonie, riche en couleurs a été présidée par le Ministre de l'Education Nationale du Tchad en personne, entouré du Représentant de l'UNFPA et d'un parterre d'invités.

Le lycée féminin d’Amriguébé présente la particularité de regrouper quatre (04) établissements scolaires fréquentés essentiellement par plus de 2.000 filles.

Etant donné l’ampleur des problèmes de Santé de la Reproduction et de Violences Basées sur le Genre auxquelles sont confrontées aujourd’hui les jeunes et les adolescentes de manière globale, il était du devoir de l’UNFPA de saisir l’opportunité que représente cette spécificité, pour contribuer à la résolution de ces problèmes.

Et ce en droite ligne de sa mission  qui est de ‘’ Réaliser un monde où chaque grossesse est désirée…chaque accouchement sans danger…et le potentiel de chaque jeune est accompli’’.

C’est dans ce sens que l’UNFPA a apporté son appui à la création au sein du Lycée Féminin d’un espace convivial pour jeunes par la mise à disposition d’un cybercafé, avec tout le dispositif de connexion permanente à internet, à la rénovation entière de l’infirmerie scolaire ainsi que son équipement en matériels médicotechniques et en produits de Santé de la Reproduction y compris les contraceptifs.

L’appui apporté par l’UNFPA au lycée Amriguebé ne s’est pas limité à l’amélioration de son environnement et des conditions d’étude (à travers la mise en place et l’équipement d’une salle informatique avec 10 ordinateurs et une année de connexion gratuite, la restauration l’équipement , la réalisation de murales de sensibilisation sur des thèmes de santé sexuelles etc.) ; Il a également renforcé la qualité de ses ressources humaines, en mettant à la disposition d’un groupe de professeurs et d’élèves sélectionnés, trois consultants internationaux spécialistes des questions de santé sexuelle, d’éducation,des techniques d’animation et des technologies de l’information et de la communication.

Durant une semaine, les professeurs ont été formés à la conception de supports pédagogiques sur les compétences de vie courante suivant la stratégie « du learning by doing » ; c’est ainsi qu’ils ont à eu élaborer une fiche pédagogique originalement tchadienne sur les grossesses précoces et qu’ils disposent désormais d’un outil de formation leur permettant de démultiplier cette formation auprès de leurs pairs autrement dit d’être des formateurs de formateurs en compétence de vie courante.

Quant aux jeunes filles leaders, leur formation, assuréepar les deux autres consultants, visait à mieux les outiller en techniques d’animation et en stratégies de communication pour leur permettre de s’engager avec efficacité dans le combat national contre les mariages et grossesses précoces.

Ainsi, après une mise à niveau sur l’éducation sexuelle complète, elles ont , dans le cadre d’une approche participative, bénéficié d’une formation appropriée à travers l’initiation à la prise de parole en public, l’utilisation des réseaux sociaux pour des campagnes de plaidoyer en sante de la reproduction, l’élaboration de slogans forts pour dire non aux mariages et grossesses précoces au Tchad , la réalisation des vidéos de témoignages des jeunes filles mariées très tôt, la réalisation de plusieurs focus groupes sur la thématique de l’ éducation sexuelle , l’écriture d’un mémorandum pour mettre fin au mariage des enfants au Tchad ,la création du club des ambassadrices de l’ éducation sexuelle complète au lycée, pour la pérennisation des activités de sensibilisation à l’école , l’initiation au théâtre de forum comme technique de sensibilisation et surtout la création d’un blog qui fait office de site web pour le partage des articles et vidéos sur la thématique de l’éducation sexuelle complète . Le succès de ce blog des ambassadrices est la meilleure illustration de la qualité de la formation reçue par ces jeunes filles.

La fête placée sous le slogan ''Non au Mariage Précoce'' a été animée par l'artiste musicienne Yasmine Abdallah dont les chansons sur les thématiques de la scolarisation des filles et de la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines ont ému l'assistance.