Actualités

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA SAGE FEMME

7 mai 2015

4223 accouchements sans décès maternels de Juillet 2014 à Mai 2015, dans les 10 centres de santé revitalisés de N'Djamena! C'est l'annonce majeure faite par Madame LAKOUMA ASSENA, Présidente sortante de l'Association Tchadienne des Sages Femmes et Maïeuticiens à l'occasion de la célébration le 5 Mai de la Journée Internationale de la Sage Femme. L'événement dont l'organisation a été fortement appuyé par l'UNFPA Tchad, a eu lieu à la Maison de la Femme sous le Patronage de la Première Dame représentée par Madame NGARMBATINA SOUKHATE, Conseillère Chargée de Mission à la Présidence de la République en présence de tout ce que la capitale compte comme Sages Femmes et de nombreux invités. L'occasion a été saisie par le Représentant de l'UNFPA au Tchad, Monsieur Ismaïla Mbengue de partager avec l'assistance cet extrait du message de circonstance de Dr BABATUNDE Osotimehin, Directeur Exécutif de l'UNFPA: « L'accès à des soins de santé de bonne qualité est un droit humain fondamental. Pourtant, près de 40 millions de femmes donnent naissance sans recevoir de soins qualifiés, ce qui aggrave le risque de mortalité et d'invalidité tant pour la mère que pour le nouveau-né. Le monde a besoin de sages-femmes maintenant plus que jamais. Investir dans les sages-femmes peut aider à éviter un nombre important de près de 290 000 décès maternels et des trois millions de décès néonatals qui surviennent chaque année en raison du manque d'agents sanitaires bien formés et d'installations adéquates. Et les sages-femmes font plus que mettre au monde des bébés: elles dispensent aussi une information et des services en matière de santé reproductive qui sauvent des vies, notamment des soins prénatals, postnatals et la planification familiale »